Clyde Duquesnoy Photographie

Les tutoriels :

La macrophotographie

arraignée sauteuse

Qu’est que la macrophotographie?

Bon, en premier lieu, petite définition s’impose: qu’est-ce que la macro?
La macro se situe juste entre la proxyphotographie et la microphotographie. Il s’agit de photos faites au rapport de grossissement 1:1 ou supérieur (2:1, 3:1, 5:1 et). Le rapport de grossissement permet définir la taille que prend un sujet sur le capteur.

Par exemple :

  • Le rapport 1:1 un sujet de 1 cm prendra 1 cm sur le capteur
  • Le rapport 2:1 un sujet de 1 cm prendra 2 cm sur le capteur.
  • Mais au rapport 1:2 un sujet de 1 cm prendra 0,5 cm sur le capteur

Évidemment une fois sur l’écran, ou sur le papier le sujet se retrouve agrandi. (note : on peut très rarement trouver le terme : photomacrographie).

édit:On considère qu’une photo est une macrophotographie entre 1:1 et 10:1. (au delà c’est de la micro... et en dessous de la proxi ).

J’ai donc réalisé quelque tests avec le MP-E, pour vous montrer plus concrètement à quoi cela correspond.

Mon test est fait sur cette jonquille (ici prise au 50mm f1,8)
La partie photographier est le centre de fleur. (100mm)

Donc voila les macro de la fleur:

Rapport 1:1 (65MP-E)
Rapport 2:1
Rapport 5:1

Évidemment à ses rapports la moindre poussière, est visible. Il on voit d’ailleurs un filament de toile d'araignée, qui n’était presque pas visible sur les premières images.

Bon voilà pour la théorie. Ensuite vienne les contraintes :

  • La vitesse d’obturation

    Plus le sujet est rapide, plus la vitesse doit être élevée. Mais la rapidité dépends aussi du rapport grossissement.
    Il faudra une vitesse plus élevé pour figer une abeille qui vole à quelques kilométres heures, qu’un avion en vol à plus de 800km/h ou même une voiture.
    Le moindre petit bougé du photographe, devient rapidement un flou (noté que un trépied ou un monopod peut être d’une grande aide pour la macrophotographie). La vitesse sera donc rarement un paramètre que le photographe pourra choisir librement.

  • La lumière

    Plus le sujet est petit, moins il renvoie de lumière. De plus, plus le rapport de grossissent sera élevé, plus une vitesse élevé sera nécessaire.
    Et plus la vitesse d’obturation est élevé moins il y aura de lumière qui atteindra le capteur. Il faudra souvent ouvrir le plus possible, monter en iso, et (ou) utiliser un flash.

  • La Mise au point

    Généralement (mais pas toujours), si on utilise une optique macro, le rapport le plus élevé (souvent 1:1) se situe à la distance minimal entre le sujet et l’objectif (quelques centimètres).
    Mais pour maintenir le rapport 1:1 dans c'est condition implique de réglé l’optique sur la mise au point minimum et de jouer sur la distance sujet-optique pour photographier. Autre difficulté lier à la mise au point, la profondeur de champ. Plus on ouvre, plus la profondeur de champ et faible (quelques millimètres, voir moins).

  • La distance sujet-optique

    Plus le rapport voulu est élevé plus la distance est généralement faible. Cela fait parfois fuir les insectes... Notez que les focales élevées (100,150,180 mm ou plus) ont souvent une distance au rapport 1:1 plus élevé que les autres focales (50,60, 65 mm ou moins). Si vous projetez d'acheter une optique macro pour cet usage, ne négliger pas ce point.

  • La position du photographe

    Cela peut paraître étrange, mais parfois on est a genoux, voir couché au sol.
    Mais aussi par moment tout juste en équilibre.. pour régler la mise au point sa devient très vite délicat. Je ne conseil pas de position particulière, mais soyez a votre aise ! L'inconfort peu rajoute une contrainte en plus.

Mais bon, tout cela reste théorique !
Dans la pratique d’autres paramètres s’ajoutent, ou s’annulent.
J’ai donné quelques grandes lignes, dans le cas général !!
Cela change selon le rendu voulu, et le matériel. Je ne fais que balayer les sujets pour le moment avec mes connaissances rassemblées ici, et là.

Dernière modification :