Clyde Duquesnoy Photographie

Les tutoriels :

Retour sur : Canon 400F5,6 L USM

mesange bleue

Avant toutes choses :
Cet article est susceptible d'être modifié, amélioré avec le temps, selon mon ressenti. Si vous avez des questions n'hésiter pas à utiliser la page facebook, ou le mail en bas.
Je ne prétend pas être suffisamment calé en photo pour donner un point de vue qui remplacerait la presse spécialisée ou autre. Je donne juste mon retour sur une optique pas spécialement populaire, pour un usage exclusivement amateur, principalement en animalier. Il ne s'agit nullement d'un test ! Mais d'un retour d'utilisateur.

L'optique :

+ de 20 ans ! Non ce n'est pas mon âge, mais celui du 400F5,6 Canon. Il s'agit d'un téléobjectif datant de 1993 et toujours en vente aujourd'hui(Au moment où j'écris cet article des rumeurs circulent sur un possible remplacent équipé de la stabilisation). En 2012, je peux vous dire que cela se ressent. Il a beau être conçu comme un tank, entièrement en métal. Dans la main on a l'impression de revenir quelques années en arrière. Ne serait-ce que pour la peinture, pas tout à fait blanche, mais plus beige clair, qui donne un effet vieilli. Concernant le poids je le trouve plus léger que le 120-400 Sigma et mieux équilibré. L'optique possède l'usm qui garantit une mise au point rapide, silencieuse, mais le bruit du verre qui arrive en buté peut surprendre. Autre point, il y a un petit jeu, entre l'objectif et le boitier. Sur le terrain, je l'ai ressenti plusieurs fois, sans que cela ne gêne plus que ça.

Lorsque j'ai étudié la question d'acheter ou non cette optique. Je me suis retrouvé avec 3 choix, celui du 400F5,6 L USM , le 300F4 IS L USM, et le zoom 100-400 IS L USM. Le tout chez Canon. Avant de me décider, j'avais déjà un 120-400 Sigma, mais j'étais très partagé sur cette optique. Je ne l'utilisais jamais à 400, mais plus à 350 ou 380 et fermer à F8, pour garder une qualité d'image correcte. J'ai éliminé le 300mm car trop court pour des oiseaux. Qui représente le sujet que je photographie le plus. Du coup il restait à départager le 100-400 et le 400. Ayant déjà le 120-400 avec des caractéristiques très proches. J'aurai principalement utilisé le 100-400 à 400 du coup j'ai fini par choisir le 400 fixe. Évidemment quelques détails ont retenu mon attention :

  • Pas de stabilisation, mais je l'utilise principalement sur pied, du coup j'aurais désactivé la stabilisation régulièrement
  • La distance de mise au point mini : 3,5m. En fait cela ne s'est pas avérer aussi handicapant que je le pensais sur le terrain. D'ailleur je me suis même rendu compte que mon 120-400 SIGMA, utilisé jusque là, cadre plus large à 400 que le fixe de Canon. Par contre, pour certain sujet, notamment des sujet peu craintif, voir statique. J'ai de meilleurs résultats avec un simple, mais efficace 55-250 IS. (Grossissement max du 400L est de 0,12. Contre 0,31 pour le 55-250 et 0,23 pour le 120-400). La distance mini de mise au point étant de 1,1m contre 3,5m pour le 400, le rapport de grossissement est plus important avec ce petit zoom. Dans la pratique, comme je l'ai dit plus haut, ce n'est pas handicapant, mais un peu frustrant. Pour des petits oiseaux, j'aurai apprécié de pouvoir m'approcher d'un bon mètre.

Sur le terrain

Eh bien, s'est plutôt bon ! La qualité n'a franchement rien à voir avec le Sigma. Dès la PO sa pique, et à F8 je trouve le piqué exceptionnel. Je manque peut-être d'élément de comparaison. Mais pour donner une idée : mon Sigma 120-400 à F8 fait moins bien que le Canon à PO. D'un autre côté, le facteur qui va dégrader le plus mes images maintenant, c'est le bruit généré par mon 450D dans les isos extrêmes (1600 iso max). Parce que, même si je ne suis plus obligé de ferme à F8, et bien F5,6 réclame toujours pas mal de lumière. Autre point constaté. Sans être un 400F2,8 ou un 500F4 la profondeur de champ à F5,6 reste assez réduite. Pas mal de photos de sittelles ne sont pas entièrement nettes en raison de la "faible" profondeur de champ. Il faut dire aussi j'utilise exclusivement le collimateur central, qui est de loin le plus précis sur le 450D mais qui ne permet pas tous les cadrages imaginables.

Reste que quand la photo est bien exposée, et la map au bon endroit, le résultat pique les yeux. Seul le bruit du 450D en haute sensibilité, vient polluer les photos, mais l'optique n'y est pour rien. Si ce n'est qu'elle n'ouvre pas à F2,8. L'autofocus, pompe parfois quand la lumière se fait plus rare. Mais la MAP se fait assez rapidement dans des conditions normales. Notez que le sélecteur de distance encore accélère (3,5 à l'infini ou 8,5m à l'infini) aussi les choses lorsque le sujet est à plus de 8,5m.

La stabilisation ne me manque pas, soit je suis sur trépied, soit mon sujet nécessite une vitesse supérieur à 1/focale. De plus, je monte plus facilement en iso sans que ça ne soit gênant avec un post-traitement derrière. Le poids de l'ensemble boitier et optique n'est pas tellement lourd. Mais permet quand même une relative stabilité grâce à un bon équilibre. Je précise quand même que le 450D est grippé.

J'ai fait un petit crop de la photo pour que vous puissiez voir la qualité d'image à 100%. (exifs : F5,6 1/400 s et 200iso le tout au 450D )

ÉDIT : Après quelques essais, les photos à main levée sont à garder que lorsqu'il y a suffisamment de lumière. La stabilisation aurait été utile pour la visé, un mono-pode n'est pas de trop.

Conclusion :

Je n'ai pas encore assez de recul pour faire une bonne conclusion, ou avoir un avis arrêté sur l'optique. Pour l'instant j'en suis assez content, je songe même à revendre le Sigma 120-400. Les deux seuls défauts de cette optique, selon moi, est qu'elle n'ouvre pas plus. J'aurai pu envisager plus facilement un reflex FF, si je pouvait coupler l'optique avec un extendeur (1,4). Et la distance de map mini trop élevée. Pour mon utilisation l'is ne me manque pas, sans que je puisse dire qu'un jour il ne me manquera pas... Enfin de compte, je dirais que les seuls optiques qui peuvent me pousser à remplacer ce 400mm, ce serait les 500, ou 600mm Canon. Mais le prix n'est pas le même non plus.

Dernière modification :